30 MILLIONS D'AMIS ET +

http://filmsavenir.com/30-millions-damis

 

04 octobre 2019 : Journée mondiale des animaux, jour de la Saint-François-d’Assise, saint patron des animaux, et de tous les François et ses dérivés.

« Les animaux sont mes amis… et je ne mange pas mes amis. » George Bernard Shaw

#journeemondialedesanimaux #JournéeMondialeDesAnimaux #WorldAnimalDay




« Chers animalosceptiques, les humains sont des animaux. Il n’y a entre les autres espèces et nous-mêmes qu’une différence de degré, et non de nature.

Les animaux non humains partagent, dans des proportions variables, les mêmes caractéristiques que les humains : la conscience, la capacité de ressentir la douleur et d’éprouver des émotions telles que le plaisir, la tristesse, le chagrin, le manque, la joie, la souffrance, l’amour.

Les animaux non humains sont pourvus, dans des proportions variables, d’intelligence.

Les animaux non humains sont capables pour beaucoup d’entre eux d’empathie, de solidarité, voire de justice.

Les animaux non humains possèdent certaines capacités dont sont dépourvus les humains.

Les animaux non humains sensibles sont tous, comme nous, des individus avec un caractère propre. Aucun n’est pareil et ne ressemble plus à un autre que deux humains ne se ressemblent.

Il se trouve encore de nombreux esprits qui nient ces vérités scientifiques irréfutables et qui refusent de reconnaître les animaux non humains pour ce qu’ils sont vraiment."

{Aymeric Caron – Antispéciste : réconcilier l'humain, l'animal, la nature}

 


 

« Révoltons-nous contre l’ignorance, l’indifférence, la cruauté, qui d’ailleurs ne s’exercent si souvent contre l’homme que parce qu’elles se sont fait la main sur les bêtes. Rappelons-nous, puisqu’il faut toujours tout ramener à nous-mêmes, qu’il y aurait moins d’enfants martyrs s’il y avait moins d’animaux torturés, moins de wagons plombés emmenant à la mort les victimes de quelconques dictatures si nous n’avions pas pris l’habitude de fourgons où des bêtes agonisent sans nourriture et sans eau en route vers l’abattoir, moins de gibier humain descendu d’un coup de feu si le goût et l’habitude de tuer n’étaient l’apanage des chasseurs. »

{Marguerite Yourcenar – Le Temps, ce grand sculpteur}



 

« La douceur envers les bêtes accoutume, de manière « étonnante », à la bienveillance envers les hommes.

Car celui qui est doux, qui se conduit avec tendresse envers les créatures non humaines, ne saurait traiter les hommes de manière injuste. »

{Plutarque (philosophe, vers 46-125)}

 


 

DON’T CRY

Je suis un animal, dénudé de ma peau, de mes frères, de ma mère, face à ce grand couteau

Je suis un animal, une erreur de nature, conçu pour qu’on m’avale, que je finisse en friture

Maman j’ai froid, j’ai peur, dans ce couloir de l’horreur, maman j’ai mal, j’ai peur, pourquoi tu pleures.

Don’t cry, baby don’t cry

Je suis un animal, jamais sous un vrai ciel, etouffé dans ce sac, du pardon éternel

Maman j’ai froid, j’ai peur, dans ce couloir de l’horreur, maman j’ai mal, j’ai peur, pourquoi tu pleures.

Don’t cry, baby don’t cry

Je suis un animal, rangé dans du banal, flanqué devant cette vitrine, sans la moindre morale

Je suis un animal, piétiné dans ce rang, ils ne voient pas que j’ai mal, que ma mère m’attend

Maman j’ai froid, j’ai peur, dans ce couloir de l’horreur, maman j’ai mal, j’ai peur, pourquoi tu pleures.

J’étais un animal, un rien dans le cœur des Dieux, qu’est-ce que j’ai fait de mal, pour qu’on me crève les yeux.

{© Jeanne Mas : Don’t Cry – Album "Ph"}

 


 



Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication.
Nom
Message Email
Pays
Ville

Email

Site web

IP

Message